Restaurant s’Dorf Stuebel à Dorlisheim

25 Grand Rue
Tél : 03.88.38.73.08
Fax : 03.88.38.73.08

visiter le site du restaurant

Sans titre.jpg

Vous pourrez y découvrir une exposition-vente permanente
de peintures à l’huile de Pascklin.

par Alexandra Vallat (journaliste à Tonic Magazine)

Vous cherchez une bonne adresse sur la
route des vins, loin des pièges à touristes
et autres tables stéréotipées ? Vous voulez
l’authenticité mariée à l’originalité ? La cha-
leur d’une table alsacienne avec juste ce qu’il
faut d’ élégance et de distinction ? Vous êtes
arrivés, tout le monde descend, c’est parti
pour un voyage au cœur du goût.
S’dorf Stuebel, c’est tout une histoire, un pe-
tit conte de fées moderne qui a pu s’écrire
grâce au dynamisme et à l’amour que por-
tent les élus locaux aux bonnes choses de
la vie… Cette belle bâtisse abritait déjà un
restaurant, abandonné à son triste sort de-
puis 25 ans. Plus personne ne venait y faire
ripailles et la commune a décidé il y a quel-
ques années de prendre les choses en main.
De vieux restaurant abandonné, cette adres-
se est devenue le point de rendez-vous des
gourmets et des gourmands. La demeure,
parfaitement restaurée et décorée avec goût,
bénéficie aujourd’hui d’un inestimable ca-
chet et d’une solide réputation. Vous pour-
rez également vous délecter, tout en man-
geant, des Å“uvres de Pascklin, qui fait dans
ce restaurant une exposition permanente de
ses peintures. A voir et à revoir, sans modé-
ration.
Mais je m ‘égare… Revenons à nos palais.
Olivier Geng, jeune, dynamique et éperdument amoureux
de son métier, a repris les manettes du
restaurant et propose une cuisine à la fois
généreuse et raffinée. Belles présentations,
assiettes copieuses, goûts exquis, service im-
peccable . Rien que ça…
Vous y découvrirez bien entendu une cui-
sine de saison sans cesse renouvelée, selon
les arrivages et les envies du moment. Il y
a en ce mois de juin comme des arômes de
printemps au S’dorf stuebel… Asperges,
fraises et rhubarbe fraîches embaument de
leurs délicats parfums les créations du chef.
Vous pourrez déjeuner ou dîner sur la ter-
rasse d’été pendant la belle saison.
Pour les amateurs de tradition, que diriez-
vous, en entrée, d’une petite salade de la
mer, un feuilleté d’escargots aux herbes fraî-
ches ou un presskopf maison ? Faites suivre
ce premier met d’une tête de veau vinaigret-
te, d’un filet mignon en croûte de riz ou d’un
magret de canard à la framboise… et pour
les gourmands, le chef propose, entre autres
douceurs, un kougloff glacé au gewurztra-
miner et ses spaetzles à la cannelle… Mais il
vous faudra beaucoup d’appétit, parole de
gourmande !
Le restaurant, fidèle aux vignerons du cru,
vous propose une carte des vins estampillée
Dorlisheim. Il y en a pour tous les goûts et
toutes les bourses…
Vous l’aurez compris, S’dorf Stuebel, c’est
la générosité même. Une carte bien garnie,
beaucoup d’inventivité, une pléthore de sa-
veurs, de douceurs, de couleurs. Alors fer-
mez les yeux un instant et savourez le mo-
ment.